Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /home/morphar/public_html/tau2016/includes/front_functions.php on line 2
CRISE DE - « FOIE »

CRISE DE

« FOIE »

Médicalement parlant, cette maladie n’existe pas.  Pourtant, c’est ainsi qu’une personne qui souffre de nausées et de vomissements accompagnés d’une barre sous les côtes qui irradie du côté droit, décrira les symptômes qui l’affligent.

LA BILE
Le foie fabrique la bile, laquelle est nécessaire à l’émulsion des graisses, à l’absorption des lipides et des vitamines liposolubles (A, D, E, K).  Un à deux litres de bile sont fabriqués quotidiennement.  La bile est ensuite concentrée et stockée dans la vésicule biliaire, une glande en forme de sac rattachée au foie.  C’est la vésicule biliaire qui assure l’excrétion intermittente de la bile pendant les périodes digestives.

CRISE DE « FOIE »

LITHIASE BILIAIRE, communément appelée « pierres au foie » ou « calculs biliaires »

Ils se forment à partir de cholestérol, de pigments biliaires et de calcium.  Plus de 95% des calculs biliaires sont formés de plus de 90% de cholestérol calcifié.

L’obstruction du canal cystique se manifeste par une douleur du côté droit (sous le foie), parfois accompagnée de nausées et de vomissements.  Si c’est une douleur reliée à un problème d’estomac, elle se trouvera soulagée par l’ingestion d’aliments tandis qu’elle ne le sera pas dans le cas d’une obstruction biliaire.  Cette obstruction peut se résorber d’elle-même en quelques minutes ou quelques heures, ce qui explique que dans près de 40% des cas, les personnes atteintes ne le savent pas.  Par contre, si la douleur persiste, on se retrouvera en face d’une cholécystite aiguë (inflammation de la vésicule).

Certains aliments sont particulièrement difficiles à digérer lorsque la fonction hépato-biliaire est perturbée : les œufs, la mayonnaise, les gras animaux, les frites, l’alcool, les fromages gras, le chocolat.

Les calculs biliaires sont plus faciles à prévenir qu’à éliminer.  Voici les mesures de prévention à adopter pour empêcher la formation de calculs biliaires.  Ces conseils vous permettront aussi d’éviter l’aggravation des symptômes présents lors de lithiase biliaire :

  • Éliminez la consommation de fritures, de gras saturés, de sauces et de viandes grasses.  Choisissez des viandes maigres et augmentez votre consommation de poisson.  Aussi, plus il y a de gras dans un repas, plus la digestion sera laborieuse et ralentie.
  • Réduisez votre consommation de produits laitiers et d’hydrates de carbone (sucres).
  • Buvez de 6 à 8 verres d’eau par jour pour maintenir adéquat le volume en eau de la bile.
  • En présence de douleur, évitez le café car il stimule les contractions de la vésicule.
  • Augmentez la consommation de fruits et de légumes frais et cuits croquants.
  • Intégrez des fibres à votre menu : graines de lin moulues, son d’avoine, graines de psyllium, etc.
  • Utilisez l’huile d’olive extra-vierge et un peu de jus de citron pour aromatiser vos salades.
  • LES SUPPLÉMENTS RECOMMANDÉS pour le foie et la vésicule : les plantes cholérétiques (chardon-marie, pissenlit, artichaut, boldo, radis noir).
  • LES SUPPLÉMENTS RECOMMANDÉS en présence de lithiase biliaire : les plantes cholérétiques (prudence avec le radis noir), la racine de garance (rubia) ou une formule qui en contient, la lécithine, la choline, la méthionine.

Le premier critère est la durée :  la crise de foie ne dure que 2 ou 3 jours.  Des légumes, des légumes, des légumes et des fruits représentent la diète idéale pendant quelques jours.  Boire de l’eau chaude avec du jus de citron frais favorise le fonctionnement hépato-biliaire.  Un problème plus grave s’accentuera au lieu de diminuer après ce délai.

Ces conseils vous aideront si vous avez une digestion lente, une faiblesse du foie ou de la vésicule (après un repas riche en gras, par exemple), une barre sous les côtes qui irradie du côté droit, parfois même jusque dans le dos, des nausées fréquentes, si vous avez des calculs biliaires qui ne vous causent pas de symptômes, toutes des situations dont vous auriez avantage à vous occuper avant que le problème ne se complique.  Toutefois, en présence de colique biliaire avec douleurs intenses et vomissements, il faut consulter un professionnel de la santé.

Même si vous avez subi l’ablation de la vésicule biliaire, votre foie continue à produire de la bile et vous pouvez quand même souffrir de symptômes d’ordre hépatique.

Vous êtes prêt à vous prendre en main et à optimiser votre digestion et votre santé?  Les solutions naturelles existent… informez-vous!

- Retour à la page précédente -