Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /home/morphar/public_html/tau2016/includes/front_functions.php on line 2
PRÉVENIR L’OSTÉOPOROSE - ET CONSERVER DES OS SOLIDES

PRÉVENIR L’OSTÉOPOROSE

ET CONSERVER DES OS SOLIDES

Jusqu’à 25-30 ans, nous bâtissons notre capital osseux.  C’est à la trentaine que l’ossature a atteint sa solidité et son épaisseur maximales.  Entre 35 et 45 ans, avec une saine alimentation et un peu d’exercice physique, les pertes et les entrées s’équivalent.  Ce capital osseux fluctuera différemment chez l’homme et la femme adulte de 40 à 60 ans pour se stabiliser après la soixantaine.  Après 65 ans, les hommes subissent une perte de masse osseuse semblable à celle des femmes ménopausées.

PRÉVENIR L’OSTÉOPOROSE ET CONSERVER DES OS SOLIDES

CROISSANCE ET CAPITAL OSSEUX
De la naissance à la puberté, le squelette croît au septuple et triple encore pendant l’adolescence, de sorte que dès l’âge de 17 ans, la masse osseuse est constituée à environ 90%.  C’est la qualité des os constitués au cours de cette période qui prépare le terrain pour l’ostéoporose et on estime qu’entre 9 et 19 ans, seulement 19% des filles et 52% des garçons ont un apport adéquat en calcium.  Chez les jeunes, la consommation accrue de fast-food, d’aliments vides et de boissons gazeuses augmente la perte de calcium dans l’organisme.

CAPITAL OSSEUX AU FÉMININ
Chez la femme, il existe une variante : au moment de la ménopause, la baisse du taux d’œstrogènes  peut entraîner une diminution de la masse osseuse, d’où l’importance d’une alimentation qui empêche le calcium de fuir + un exercice physique régulier + un supplément de calcium facile à assimiler.

ATTENTION… les pires ennemis du calcium, ceux qui empêchent ou nuisent à son assimilation, ou encore pire le font fuir hors de l’organisme : les boissons gazeuses, surtout les colas (riches en phosphore), le café, l’excès de sel, les viandes rouges, le sucre et l’alcool, certains médicaments (surtout les corticostéroïdes, les laxatifs de toute sorte, les diurétiques, les antiacides, les inhibiteurs de pompe à protons (Nexium, Pariet, Losec, Prevacid, Pantoloc, etc.).

Très souvent, l’OSTÉOPOROSE n’est pas liée à une carence en calcium mais plutôt à une mauvaise assimilation du calcium.  Il faut du magnésium, de la vitamine D et de la vitamine K2 pour favoriser une bonne distribution et absorption du calcium. 

PRODUITS LAITIERS OU BROCOLI… Grâce à une publicité bien orchestrée, on réussit à faire boire du lait même aux adultes.  Pourtant, le calcium du lait ne s’assimile qu’à environ 25 à 30%.  D’un autre côté, le calcium des légumes est mieux assimilé, soit de 50 à 75%, et plus encore, les végétaux sont riches en minéraux complémentaires nécessaires à la bonne santé des os et du système nerveux.  Comme de plus en plus de gens sont intolérants ou allergiques aux produits laitiers, il faut opter pour d’autres aliments riches en calcium comme : le brocoli cuit croquant, les raisins secs, les figues, le chou kale et le chou frisé cuits croquants, les céréales de grains entiers, les sardines et le saumon avec les arêtes, le tofu ferme, les pois chiches, les haricots blancs, les graines de sésame, la mélasse noire, etc.

Les suppléments de calcium ne sont pas tous les mêmes.  Le plus important, ce n’est pas de prendre beaucoup de calcium… c’est de bien l’assimiler.  Lequel vous convient?

  • L’hydroxyapatite microcristalline de calcium (MCHC), dérivé d’os entier sain, qui contient des cristaux de calcium et de phosphore, dans un rapport 2 :1, comme celui que l’on retrouve naturellement dans l’organisme.  Il contient également du collagène, des acides aminés et tout un éventail d’éléments essentiels à la structure de l’os. 
  • Les calciums sous forme de citrate, citrate malate, lactate, gluconate, orotate, sont des calciums chélatés (liés) à un acide organique qui leur permet d’être mieux absorbés sans causer de problèmes digestifs.
  • Les calciums végétaux provenant des algues offrent également une source de calcium assimilable tout en fournissant d’autres minéraux complémentaires.
  • Le carbonate de calcium, malheureusement le plus prescrit, est une source de calcium dont l’assimilation est faible car il nécessite un taux d’acidité stomacale élevé, ce qui n’est généralement pas le cas chez les personnes de plus de 50 ans.  De plus, il cause souvent des ballonnements et de la constipation.  Le calcium de corail et le calcium d’écailles d’huîtres sont également des sources de carbonate de calcium.

Si vous souffrez souvent de tendinites, bursites, et autres 'ites', il vous est conseillé d’alterner votre supplément de calcium avec le SILICIUM et le COLLAGÈNE.

Le silicium lutte contre les risques d'ostéoporose en permettant une meilleure régularisation du calcium.  Il donne une souplesse aux os et participe à la structure de la matrice de collagène qui retient le calcium dans les os. 

Le collagène, une protéine constituante majeure de la matrice osseuse, représente le tiers du poids de l’os.  Les deux tiers restant rassemblent tous les autres minéraux présents dans le MCHC.  De plus, le collagène aide à ralentir la progression de l’ostéoporose en aidant le corps à mieux utiliser la calcitonine, une hormone secrétée par la thyroïde et les parathyroïdes dont le rôle est de réguler le métabolisme du phosphore et du calcium.

Précaution : Il est recommandé de ne jamais dépasser 500 mg de calcium à la fois, de prendre vos médicaments ou un supplément de fer ou de chrome au moins deux heures avant ou après votre supplément de calcium.

Ne l’oubliez pas… l’os est un tissu vivant en perpétuelle reconstruction.

- Retour à la page précédente -