Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /home/morphar/public_html/tau2016/includes/front_functions.php on line 2
LA GRIPPE, - LA PEUR ET VOUS...

LA GRIPPE,

LA PEUR ET VOUS...

La peur est devenue aussi pandémique que la grippe. Avons-nous raison d’avoir peur? Concernant la vaccination, où est la vérité? Chez les POUR ou chez les CONTRE? Une chose est certaine, entre les pour et les contre, il y a VOUS! Qui êtes embêté, qui n’arrivez pas à voir clair dans toutes ces controverses et qui ne voulez qu’une chose… le MEILLEUR pour la santé de votre famille et la vôtre!

La grippe est une maladie virale qui atteint les voies respiratoires avec des symptômes plus ou moins importants de fièvre, de courbatures et de maux de tête. Une personne est contagieuse pendant environ une semaine. La maladie, d’intensité variable, se développera dans les quelques jours qui suivent l’infection et se terminera dans un délai de 3 à 10 jours.

Les deux virus de la grippe les plus répandus sont le A/H3N2, reconnu très agressif et le A/H1N1, plus contagieux sans pour autant être plus dangereux.

LA GRIPPE, LA PEUR ET VOUS...

LE VACCIN ANNUEL CONTRE LA GRIPPE
En 2007, le vaccin contre la grippe s’est avéré peu efficace, à peine 44%. En France, on parle d’à peine 23%. Une étude canadienne dirigée par le Dr Sumit R. Majumdar, médecin et professeur adjoint au département de sciences de la santé publique de l’Université de l’Alberta à Edmonton, et publiée en septembre 2008, nous apprenait que sur les 704 personnes âgées admises dans six hôpitaux pour cause de pneumonie : « le fait d’être vacciné ou non (contre la grippe) n’a aucun effet sur le taux de mortalité des personnes hospitalisées atteintes de pneumonie. » Le Dr Majumdar ajoute : « Il est nécessaire de faire des études cliniques contrôlées avec placebo, pour avoir une idée plus exacte du taux réel d’efficacité du vaccin. Pour l’instant, une seule étude de ce type a été faite, il y a 15 ans, aux Pays-Bas : les chercheurs avaient alors constaté une efficacité presque nulle du vaccin. »

De plus, aux États-Unis, entre 1968 et 2001, le taux de vaccination des personnes âgées contre la grippe est passé de 15 % à 65 % sans diminution correspondante du nombre d’hospitalisations ou de décès dus à la grippe.

L’augmentation des cas d’autisme et de problèmes neurologiques inquiète. Partout à travers le monde, des chercheurs, médecins, thérapeutes et parents se questionnent sur la présence et l’effet du thimérosal, un agent de conservation à base de mercure ajouté dans les fioles de nombreux vaccins à doses multiples, donc le vaccin contre la grippe. D’autres adjuvants se retrouvent fréquemment dans les vaccins, en particulier l’hydroxyde d’aluminium, la néomicine (un antibiotique) et le formaldéhyde (reconnu carcinogène).

Un système immunitaire soutenu par de bonnes habitudes de vie et les mesures d’hygiène qui consistent à se laver régulièrement les mains, à jeter ses mouchoirs en papier à la poubelle plutôt qu’à les remettre dans sa poche, obtiennent une excellente note.

Faute d’études concluantes, en plus des mesures d’hygiène recommandées, voici des moyens sûrs et efficaces de lutter contre les maladies hivernales, et qui ont fait la preuve de leur innocuité. Que vous soyez ou non vacciné contre la grippe :
• Tous les jours et ce, pour toute la famille, ajoutez des PROBIOTIQUES, des vitamines C et D à votre menu.
• Assainissez l’air de la maison ou du bureau en diffusant des huiles essentielles d’eucalyptus ou un mélange d’huiles essentielles à visée antivirale.
• En prévention et dès le début d’un rhume ou d’une grippe, utilisez l’HYDRASTE, l’ÉCHINACÉE ou l’huile essentielle d’ORIGAN.

Si, par malheur, le virus de la grippe vous rendait visite, gardez le lit, buvez beaucoup de liquide, incluant des tisanes antitussives et décongestionnantes, augmentez l’humidité dans votre chambre, et pendant quelques jours, prenez davantage de probiotiques, de vitamine C et de suppléments anti-viraux.

- Retour à la page précédente -