Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /home/morphar/public_html/tau2016/includes/front_functions.php on line 2
MÉLATONINE - « HORMONE DU SOMMEIL »

MÉLATONINE

« HORMONE DU SOMMEIL »

La mélatonine est une hormone sécrétée par la glande pinéale (ou épiphyse), une toute petite glande située au centre du cerveau. La mélatonine régularise et contrôle notre horloge biologique. Durant le jour, la sécrétion de mélatonine est inhibée par la lumière. Le soir et la nuit, au contraire, elle est stimulée par l’obscurité, ce qui favorise le sommeil.

DÉCALAGE HORAIRE ET TRAVAIL DE NUIT
Les voyageurs, à cause du décalage horaire, et les travailleurs de nuit, sont plus à risque de souffrir de troubles du sommeil liés à une modification de leur taux de mélatonine. Pour prévenir et réduire les effets du décalage horaire, les études et les essais cliniques sont unanimes pour conclure que la mélatonine est efficace. Avec la mélatonine, certains travailleurs de nuit ont plus de faciliter à retrouver leur rythme normal, mais ce n’est pas le cas pour tous.

MÉLATONINE « HORMONE DU SOMMEIL »

DIFFICULTÉ D’ENDORMISSEMENT ET INSOMNIE
Pour les personnes qui éprouvent de la difficulté à s’endormir, des analyses cliniques ont démontré que la mélatonine réduisait le délai d’endormissement et qu’elle augmentait la qualité et la durée du sommeil. La mélatonine est intéressante pour les personnes âgées, souvent au prise avec ce problème.

Quant aux personnes qui souffrent d’insomnie, les résultats sont positifs si l’insomnie est liée à un faible taux de mélatonine. Si ce n’est pas le cas, il faut chercher la ou les autres causes du problème d’insomnie.

MÉNOPAUSE

En 2005, une étude portant sur 139 femmes a conclu que la prise de 3 mg de mélatonine le soir au coucher, et ce durant 6 mois, a réduit la dépression associée à la ménopause tout en favorisant un meilleur sommeil. Est-ce que les fluctuations hormonales de la ménopause affectent aussi l’hormone du sommeil? Peut-être!

MIGRAINE ET MAUX DE TÊTE
La migraine et certains maux de tête peuvent être déclenchés par un dérèglement des rythmes circadiens (jour/nuit). Dans ces cas, la mélatonine est utile.

INDICATIONS ET PRÉCAUTIONS
L’effet de la mélatonine peut s’ajouter à ceux des benzodiazépines (médicaments pour dormir) et à ceux des plantes calmantes. Prise avec un benzodiazépine, cela peut aider à en réduire le dosage ou tout au moins à ne pas l’augmenter. Associée à des plantes calmantes, l’effet complémentaire peut être intéressant. Il est recommandé de ne pas conduire de véhicule dans les quatre heures qui suivent la prise de mélatonine.

- Retour à la page précédente -