Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /home/morphar/public_html/tau2016/includes/front_functions.php on line 2
L'AIL - « superaliment et alicament »

L'AIL

« superaliment et alicament »

L’ail est sans contredit l’une des plantes culinaires et médicinales les plus utilisées au monde. Malgré sa très petite taille, l’ail est incontestablement l’aliment qui a nourri et engendré le plus de légendes. Est-ce à cause de son odeur qu’il éloignait les vampires et les sorcières ? Ou à cause de ses propriétés thérapeutiques qu’il assurait la longévité et combattait la peste ? Un peu des deux, peut-être!

L’ail, véritable panacée
Les recherches lui reconnaissent des propriétés antibiotiques, antivirales, vermifuges, antioxydantes, hypotensives, cardioprotectrices, diurétiques, détoxifiantes et antiarthritiques, ainsi qu’une activité antitumorale, notamment contre les cancers de l’estomac et de l’intestin.

L'AIL « superaliment et alicament »

L’ail et les maladies cardiovasculaires
L’ail est un important facteur de protection contre les maladies cardiovasculaires.

Son action hypotensive aide à diminuer une tension artérielle modérément élevée;

  • Il contribue à améliorer la circulation sanguine périphérique, une complication du diabète souvent associée à des problèmes cardiaques;
  • Il possède un effet hypolipémiant qui favorise la diminution du cholestérol;
  • Il a démontré une activité antiplaquettaire (éclaircit le sang);
  • Il aide à prévenir l’athérosclérose, une maladie qui touche les artères. L’athérosclérose signifie que les parois internes des artères sont obstruées de dépôts graisseux et de plaques;
  • Il contribue à diminuer les risques de récidive en cas de problèmes cardiaques existants.

L’ail a été l’objet de milliers d’études scientifiques et c’est, dans la plupart des cas, avec l’ail vieilli que les résultats les plus intéressants ont été obtenus.

- Retour à la page précédente -