Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /home/morphar/public_html/tau2016/includes/front_functions.php on line 2
STRESSÉ LE JOUR… - INSOMNIAQUE LA NUIT!

STRESSÉ LE JOUR…

INSOMNIAQUE LA NUIT!


Peu importe les statistiques, le nombre de personnes qui se plaignent de fatigue, de stress chronique et de difficultés de sommeil, est de plus en plus élevé.

Quelle est la bonne réponse???

  • Si vous étiez moins stressé le jour, il serait plus facile de bien dormir?
  • Si vous dormiez mieux la nuit, vous seriez moins stressé le jour?
STRESSÉ LE JOUR… INSOMNIAQUE LA NUIT!

En réponse à un stress, l’hypophyse stimule la production d’adrénaline et de cortisol par les glandes surrénales, ce qui permet de réagir avec énergie à ce stress.  Dès que le stress disparaît, l’action des hormones est désactivée.

Toutefois, SI LE STRESS EST CHRONIQUE et dure longtemps, l’effet stimulant des hormones de stress épuise les glandes surrénales et ne permet pas au système nerveux de récupérer.  Pire, cette excitation chronique nuit à la relaxation qui doit précéder l’endormissement.

L’INSOMNIE est un symptôme… ce n’est pas une maladie.  Par contre, le manque de sommeil fragilise l’organisme et le rend plus vulnérable à la maladie, affecte la capacité du système nerveux à bien gérer le stress, modifie l’humeur, augmente l’anxiété, la déprime et l’angoisse.

Vivre constamment sous tension dérègle tous les systèmes de l’organisme.  En présence de stress chronique, le système immunitaire ralentit, les sécrétions digestives sont affectées.  La sécrétion continue de cortisol finit par nuire à la gestion du glucose.  Fatigue, rages de sucre et épisodes hypoglycémiques, maux de tête, baisse de la libido, douleurs inflammatoires, difficultés de concentration et de mémoire, maladies cardiovasculaires et hypertension, insomnie, ne sont que quelques-uns des symptômes associés à un stress chronique.

POUR LES PERSONNES FATIGUÉES ET QUI SE DISENT « AU BOUT DU ROULEAU » :

  • LE JOUR : Les plantes adaptogènes devraient occuper une place de choix pour soutenir les glandes surrénales tout en améliorant la résistance au stress.  L’ashwagandha, la rhodiole et le ginseng font partie des plantes adaptogènes qui ont démontré leur capacité à aider l’organisme à s’adapter au stress grâce un effet normalisateur du cortisol, ce qui aide à maintenir une meilleure énergie, réduire la fatigue et l’irritabilité, améliorer la concentration et l’attention.
     
  • AU BESOIN LE JOUR : La L-théanine, un acide aminé naturellement présent dans le thé, est reconnu pour augmenter les ondes Alpha dans le cerveau, ce qui procure un effet de tranquillité (zen) sans provoquer de somnolence tout en améliorant les capacités de concentration.
     
  • Dans les cas où le stress s’accompagne d’anxiété et de nervosité, essayez le GABA au lieu de la L-théanine, pour son effet calmant rapide qui ne provoque pas de somnolence.
     
  • LE SOIR : au besoin, la mélatonine ou une formule qui en contient.  La mélatonine a démontré son efficacité pour favoriser l’endormissement, maintenir un sommeil profond et réparateur.  Elle agit en douceur et n’engendre pas de dépendance.  Dans certains cas, le 5-HTP, un précurseur de mélatonine, s’est avéré efficace dans les troubles de sommeil, le syndrome prémenstruel, les douleurs fibromyalgiques, les rages de sucre émotives et la migraine.  Certaines plantes ont également des effets calmants qui aident à favoriser le sommeil, comme la passiflore et le houblon.  Informez-vous auprès d’un naturopathe ou d’un conseiller en santé naturelle.
     
  • Pour compléter efficacement toute thérapie visant à permettre au système nerveux de récupérer, ce sont les vitamines B et le magnésium qui sont recommandés.
     
  • Intégrez des exercices de respiration et de relaxation, une alimentation exempte d’excitants comme le café, le thé, l’alcool et le chocolat pour aider à calmer… le corps et l’esprit.
- Retour à la page précédente -